• Lorane Lechevalier

Impact positif d’un unique ajustement chiropratique sur des sportifs de haut niveau


En 2016 une étude (1) démontrait l’augmentation de la force du muscle soléaire (muscle profond du mollet) et une meilleure conduction corticale, suite à une manipulation de la colonne vertébrale par un chiropracteur.


Cette étude concluait qu’il serait pertinent d’étudier les effets de ces ajustements, que ce soit sur les personnes dont la force ou le tonus musculaire est affaibli, sur les patients convalescents suite à une opération orthopédique ou une dégradation musculaire, mais aussi sur les sportifs.


Récemment un nouvel article (2) propose l’étude des effets d’une manipulation du rachis sur des sportifs de haut niveau. Les conclusions sont une nouvelle fois sans équivoque au regard de l’impact bénéfique d’un ajustement de la colonne vertébrale sur la force et la réponse musculaire de ces athlètes.


Onze sportifs de haut niveau en Taekwondo, membres de l’équipe nationale de Nouvelle-Zélande, présentant de petites tensions ou gênes intermittentes au niveau de la colonne vertébrale, ont pris part à cette étude.


Le protocole expérimental répartissait les participants en deux groupes. Chaque groupe recevait tantôt un ajustement de la colonne vertébrale, tantôt une mobilisation sans ajustement, en alternance sur deux semaines. Les données ont été recueillies à l’aveugle par les chercheurs.


Les ajustements ont été réalisés par un chiropracteur diplômé. Les segments vertébraux à ajuster étaient choisis selon le diagnostic du chiropracteur en fonction de la zone de tension, de la douleur à la palpation, de la restriction de mouvement de l’articulation… Les ajustements ont été effectués selon la technique HVLA (high velocity, low amplitude = grande vélocité, petite amplitude), la technique d’ajustement classique de la colonne vertébrale.


Un protocole scientifique rigoureux a été suivi afin de collecter par électromyogramme les mesures nécessaires à l’étude.


Bien que le nombre de participants à l’expérience soit limité, le protocole expérimental (randomisation) a permis de limiter les erreurs possibles. De plus, malgré une marge de progression de la force musculaire et de la capacité de récupération des athlètes de haut niveau, quasiment à leurs maximums, les résultats sont significatifs.


Les auteurs concluent à deux effets positifs :

  • Un unique ajustement de la colonne vertébrale par un chiropracteur a augmenté la force musculaire pendant 30mn.

  • La conduction corticale (information nerveuse entre le cortex et les muscles) jusqu’aux muscles fléchisseurs des pieds s’est vue améliorée pendant au moins 60mn.

De nouvelles études doivent avoir lieu afin de déterminer l’impact de ces résultats sur les performances sportives.


Sources :

(1) Haavik H, Niazi IK, Jochumsen M, Sherwin D, Flavel S, Türker KS (12/2016) Impact of Spinal Manipulation on Cortical Drive to Upper and Lower Limb Muscles.

(2) Thomas Lykke Christiansen, Imran Khan Niazi, Kelly Holt, Rasmus Wiberg Nedergaard, Jens Duehr, Kathryn Allen, Paul Marshall, Kemal S. Türker, Jan Hartvigsen, Heidi Haavik (01/2018) The effects of a single session of spinal manipulation on strength and cortical drive in athletes.

Lorane Lechevalier Chiropracteur à Pau : logo