Centre chiropratique

3 place Albert 1er

64000 PAU

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

13h45 - 19h00

9h00 - 19h00

Fermé       9h00 - 19h00

9h00 - 18h15

9h00 - 12h30

Règlement des honoraires en chèque ou en espèces

 

La chiropraxie

Science de la chiropraxie
Art du chiropracteur
Philosophie du chiropracteur

Basée sur de nombreux articles scientifiques, la chiropraxie est la thérapie manuelle de référence pour de nombreux maux :

lombalgie, sciatique, hernie discale, céphalée, migraine, vertige, tendinite, douleur articulaire …

Un soin apporté par l'ajustement chiropratique : c'est un geste spécifique, rapide, indolore, de faible amplitude, destiné à rétablir précisément l'équilibre défaillant entre deux vertèbres ou deux articulations.

Dans le cadre d'une prise en charge globale, la chiropraxie prend en considération les facultés de récupération du corps humain : c'est ce potentiel inné de guérison propre à l'Etre vivant qui va rétablir la santé du patient.

Une pratique
  • Le chiropracteur, spécialiste de la colonne vertébrale, agit sur le système nerveux afin de rétablir et d'optimiser la santé du patient, pour que celui ci puisse profiter d'un bien être physique, psychique et biochimique complet.

 

  • L'objectif du chiropracteur est de déterminer les défaillances du système nerveux. Ces défaillances peuvent aboutir plus ou moins rapidement à des états pathologiques provoquant douleurs et blocages ou maladies. Le chiropracteur va donc corriger l'origine du problème et restaurer ainsi la fonction initiale du système nerveux.

  • Le chiropracteur apporte un soin naturel avec les mains, sans médicaments.

Les soins, adaptés et personnalisés, s'adressent à tous : adultes, sportifs, femmes enceintes, enfants, nouveaux nés et retraités.

Reconnaissance officielle de la chiropraxie
  •   Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), « la chiropratique est l’une des formes de thérapie manuelle les plus utilisées et les plus populaires. Elle est à présent pratiquée partout dans le monde... » (1).

 

  • En France, la chiropraxie est reconnue par la loi Kouchner depuis 2002, et son champ d'application est précisé par un décret du 7 janvier 2011. Elle est la seule profession hormis les médecins, à pouvoir pratiquer des actes de manipulations vertébrales, sur l'ensemble de la colonne, en première intention, c'est à dire sans avis médical préalable. 

La chiro en vidéo

La chiropraxie en images
La chiropraxie par M. Spencer, chiropracteur
Chiropraxie et médecine
La chiropraxie par le docteur Alexis Nogier, chirurgien
Approfondissez votre connaissance de la chiropraxie grâce à de nombreuses vidéos thématiques :
 
 

Questions-Réponses

Quelles différences entre kinésithérapie, ostéopathie et chiropraxie ?


Quelles sont les différences entre la chiropraxie et l'ostéopathie ?

  1. Un champ d'action plus large pour les chiropracteurs par la loi.

    Le chiropracteur est le seul praticien non médecin à prendre en charge les troubles pathologiques de l'appareil locomoteur : sciatique, hernie discale... il s'agit de dysfonctionnements de l'appareil neuro-musculo-squelettiques qui deviennent pathologiques.

    Il a également le droit de toucher les cervicales des patients sans ordonnance préalable.

    Enfin, il a le droit de traiter ses patients avec des techniques manuelles et mécaniquement assistées : tables adaptées (Cox, Drops), Activator, blocs SOT.

    Pour en savoir plus sur le contour de l'exercice du chiropracteur, un lien vers le texte du décret du 7 janvier 2011: Lien ici.

  2. Une formation unique et mondialement standardisée pour les chiropracteurs.

    En France, tous les chiropracteurs ont réalisé 6 ans d'études !

    Une seule école délivre le titre de chiropracteur dans notre pays : il s'agit de l'Institut Franco Européen de Chiropraxie, après 6 années d'études à temps plein (5 années pour les étudiants rentrant après 2016), quel que soit le diplôme préalable de l'étudiant.

    La formation est mondialement standardisée, notamment grâce à un organisme de formation : l'European Council on chiropractic Education.
Quelle est la différence entre la chiropraxie et la kinésithérapie ?
  1. Une formation plus longue pour les chiropracteurs.

    Un chiropracteur réalise 6 années d'études dans une école unique (IFEC) en France, agrée par le ministère de la santé.

  2. La chiropraxie est une thérapie de première intention.

    Le chiropracteur a le droit de recevoir des patients en première intention, c'est à dire sans prescription médicale. Il est habilité à réorienter des patients, si nécessaire. Il peut ainsi poser un diagnostic chiropratique et prendre en charge un patient, selon ses symptômes.

    Le kinésithérapeute respecte la prescription médicale émise par le médecin pour le patient qu'il reçoit.

  3. Un remboursement par deux organismes distincts.

    Le chiropracteur est remboursé par la plupart des mutuelles.

    Les séances de kinésithérapie sont prises en charge par la sécurité sociale puisqu'elles ont été prescrites par ordonnance médicale.




Comment se déroule une séance ?


Avant toute consultation, il est nécessaire de rapporter à votre chiropracteur toutes les imageries, clichés radiographiques, IRM ou scanner pour lui permettre d'avoir une vue d'ensemble de vos antécédents et ainsi de mieux appréhender le problème actuel. La consultation chiropratique se déroule en trois étapes successives :

  1. L'anamnèse ou interrogatoire : cette étape permet au chiropracteur de comprendre le motif de consultation et d'établir un pré-diagnostic. Il répond aux interrogations du patient, et avec son accord, va mettre en place un protocole de traitement personnalisé.
    S'il le juge nécessaire le chiropracteur peut demander des examens complémentaires pour mieux cerner la problématique (IRM, cliché radiologique...).
  2. L'examen physique : le chiropracteur réalise un examen neurologique, orthopédique et clinique.
    Examen Chiropratique

    C'est à ce moment que le chiropracteur va émettre un diagnostic définitif permettant d'écarter les contre-indications et de de déterminer les indications à la prise en charge chiropratique.
  3. Le traitement chiropratique. Ce traitement est double :
  • Traitement symptomatique : le chiropracteur soulage la douleur locale.
  • Traitement global : le chiropracteur s'intéresse au fonctionnement du corps dans son intégralité. Le but du chiropracteur est de comprendre le contexte dans lequel la dysfonction responsable de la douleur s'est installée, et de la corriger, afin d'accélérer la guérison et de prévenir les récidives.

Bébé et ChiropraxieLe chiropracteur utilise des méthodes de traitement adaptées aux conditions physiques de chaque patient et à son âge. Personnalisées, ces techniques peuvent être manuelles ou assistées mécaniquement, à l'aide de petits instruments. Pour une approche encore plus globale, le chiropracteur peut travailler en collaboration avec d'autres praticiens de santé et offrir ainsi une approche pluri disciplinaire, si le cas du patient le requiert. Le chiropracteur, dans son approche globale, a pour objectif de rétablir votre potentiel de santé lorsque la douleur s'est installée, et surtout de le maintenir à long terme. Un suivi régulier par un chiropracteur a de nombreux avantages ; il permet de diminuer la consommation de médicaments, de réduire le risque d'intervention chirurgicale, d'éviter que des dysfonctions ne s'installent et créent des blocages, de prévenir les risques de blessures lors de la pratique sportive, et bien d'autres... Le chiropracteur vous donnera des conseils pour améliorer votre qualité de vie : conseils ergonomiques pour une position idéale de travail, conseils diététiques pour une alimentation plus saine, conseils physiques pour conserver une activité quotidienne... Tout cela afin de conserver les bénéfices de votre suivi chiropratique dans la vie de tous les jours. Tout comme aller chez le dentiste pour vérifier l'état de vos dents, vérifier l'état de votre système nerveux est indispensable pour une vie en pleine santé, et votre chiropracteur est là pour s'en assurer !




La chiropraxie est-elle remboursée ?


Mutuelles et chiropraxie La chiropraxie n'est pas remboursée par la sécurité sociale mais de plus en plus de mutuelles prennent en charge les soins chiropratiques, soit partiellement, soit intégralement. Il peut s'agir d'un montant par an ou d'un montant par séance. Les contrats avec les mutuelles stipulent les remboursements auxquels vous avez droit. En cas de doute, un coup de fil à votre mutuelle permettra de savoir si votre mutuelle prend en charge les soins chiropratiques. Pour savoir quelles mutuelles prennent en charge les soins chiropratiques, vous pouvez consulter cette liste : liste des mutuelles.




D'où vient la chiropraxie ?


Les pratiques depuis l’antiquité Des traces d’existence de manipulations depuis l’Antiquité ont déjà été recensées dans bien des cultures : en Chine (2700 avant J.C.), en Grèce (1500 avant J.C.), au Japon, en Égypte, en Inde… C’est Hippocrate, célèbre médecin grec de l’antiquité, qui va en premier avancer l’idée de l’intérêt primordial de la colonne vertébral : « apprenez à connaître la colonne, car elle le siège de nombreuses maladies ». Il pensait déjà, à l’époque, que seule la nature détenait le pouvoir de guérir. L’invention de la chiropraxie Daniel David PalmerL’inventeur de la chiropraxie est Daniel David Palmer (1845-1913). Né en 1845 au Canada, c’était un homme érudit, passionné par la science, il s’était également initié aux thérapies magnétiques, une pratique courante à la fin du XIXème siècle aux États-Unis. Situé à Davenport dans l’Iowa, il réalisa sa première manipulation en 1895 sur un homme devenu aujourd’hui célèbre, Mr Harvey Lillard. Responsable de l’entretien de l’immeuble où D.D. Palmer travaillait, il était atteint d’une surdité chronique survenue 17 ans plus tôt suite à un faux mouvement. D.D. Palmer utilisa l’épineuse vertébrale pour pratiquer la correction à l’origine du miracle : l’homme retrouva, d’après l’histoire, instantanément l’audition ! La nouvelle se répandit et bientôt des malades arrivèrent de tout l’État pour consulter le fameux Dr Palmer. C’est en janvier 1896, qu’un ami polyglotte de D.D. Palmer trouva un nom à sa pratique. Le révérend Samuel Weed proposa un nom double d’origine grecque pour le nom de sa pratique :

  • « Cheir » pour la main
  • « Praktos » pour l’action-la pratique.
La chiropratique (ou « fait avec la main ») était née ! Sans aucun médicament ni chirurgie, D.D. Palmer parvenait à soulager bien des maux : sciatique, migraine, infections respiratoires…. Même si il ne savait pas quels mécanismes parvenaient à guérir le patient, il savait toujours à quel endroit poser ses mains pour les guérir. Étonné par tant de résultats, il rebaptisa son lieu de consultation en Palmer School et se remis à étudier, afin de comprendre l’efficacité de sa méthode. Il se focalisa surtout sur le système nerveux et son lien avec la colonne vertébrale, puisque pour lui c’est cet influx nerveux qui est responsable de la vie à travers le corps ! En simplifiant, D.D. Palmer avait découvert que les lésions vertébrales entrainaient des compressions au niveau nerveux, créant des inflammations et des troubles de fonctionnement. Palmer renoue alors avec l’ancien précepte d’Hippocrate selon lequel seule la nature possède le pouvoir de guérir. Selon lui, le rôle du chiropracteur est de débloquer la vertèbre incriminée pour que l’influx nerveux puisse à nouveau circuler. Le corps du patient sait se débrouiller seul pour se rééquilibrer ! Du fait de son succès, D.D. Palmer fut victime de procès et de lourdes condamnations, notamment pour exercice illégal de la médecine. Il continua toutefois à se battre pour transmettre son savoir, et son fils, Barlette Joshua Palmer (1882-1961) prit la relève pour la défense de la chiropraxie. Barlette Joshua Palmer Dès 1902, B.J. Palmer, fils unique de D.D. Palmer, se mit à étudier sous l’égide de son père la chiropraxie. Il a contribué à faire connaître la chiropraxie dans le monde ; il développa des techniques de radiographie innovantes, il ouvrit plusieurs cliniques pour former des étudiants, et travailla avec des ingénieurs pour développer des instruments afin de prouver l’efficacité de la chiropraxie !




Quelle est la formation du chiropracteur ?


La formation du chiropracteur est l' un des cursus les plus exigeants dans le domaine dans la santé. En effet, la chiropraxie est une profession de santé standardisée dans le monde avec un niveau plus élevé que celui requis par la loi Française : cet organisme d'excellence est le European Council on Chiropractic Education (ECCE). En France, une seule école permet d'accéder au titre de chiropracteur : l' Institut Franco-Européen de Chiropraxie. Les étudiants en chiropraxie reçoivent 5500 heures de cours théoriques et pratiques : cours d'anatomie, de biomécanique, de biologie, de chimie, de physiologie et de sémiologie (science des symptômes), mais aussi des cours en radiologie, IRM et scanner. Pour la pratique, environ 1400 heures sont dédiées à l'apprentissage des ajustements chiropratiques, dès la deuxième année de leur formation. De nombreux stages d'observation clinique, accompagnés de stages en milieu hospitalier, sont réalisés par les étudiants, ainsi qu'un stage en dissection humaine d'une durée de 150 heures à la faculté de médecine des Saints Pères à Paris. Pour terminer leur cursus qui se déroule en 6 années d'études, les étudiants suivent un clinicat de 18 mois au sein d'une clinique chiropratique, où, en qualité d'internes en chiropraxie, ils acquerront l'expérience nécessaire à la prise en charge de patients.




Le chiropracteur fait-il "craquer" ?


Le chiropracteur dispose de nombreuses techniques d’ajustement pour parvenir à corriger une dysfonction articulaire. Cela peut passer par un simple travail musculaire, la pose de coussins adaptés sous le bassin du patient alors qu’il est allongé, ou il peut y avoir un ajustement chiropratique. Cavitation articulaire et chiropraxieL’authentique « ajustement chiropratique », indolore, rapide et à faible bras de levier, peut faire un léger bruit lors de sa réalisation. Il s’agit de la différence de pression entre l’intérieur de l’articulation et le milieu extérieur. Tout comme lorsque l’on ouvre un pot de confiture ! C’est ce bruit qui fait penser à ce « crac ». Ce phénomène s'appelle cavitation articulaire. La présence ou l’absence de ce bruit lors de l’ajustement ne préjuge en rien de sa qualité. En effet, le dégagement dépend de la pression au sein de l’articulation, et cette pression a tendance à décroitre physiologiquement avec l’âge. L’ajustement chiropratique n’est ni dangereux ni douloureux. Le chiropracteur réalise ses ajustements de façon strictement personnalisée : ils varient selon la condition physique, l’âge et l’état ! En cas d’appréhension, il est nécessaire d’en parler avec votre chiropracteur avant le traitement pour obtenir des explications approfondies. Si l’appréhension reste malgré tout trop importante et que le patient le préfère, le chiropracteur peut s’en passer et utiliser d’autres techniques pour ajuster le segment en dysfonction. Pour cela, le chiropracteur dispose d’un petit instrument appelé Activator ou encore d’une table spéciale adaptée de coussins qui peuvent s’abaisser (drops), ou enfin de techniques plus douces. Le « crac » n’est donc pas obligatoire !





Formation

Votre chiropracteur Lorane Lechevalier

Diplômes obtenus :

  • Diplômée de l'Institut Franco-Européen de Chiropraxie (IFEC). Cursus de six ans dont 18 mois de clinicat. L'Institut Franco-Européen de Chiropraxie est agréé par le ministère de la santé.

  • Diplômée de l'ECU (European Chiropractic Union).

  • Brevet Européen des Premiers Secours : prévention et secours civiques de niveau 1 (Croix Rouge Française).

  • Licence de Droit (niveau), (Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne).

Techniques utilisées au centre chiropratique :

  • Bioénergétique Synchronisation Technique (BEST) du Dr Morter.

  • Diversified Chiropractic Technique.

  • Hole in one, Toggle (HIO).

  • Kinésiologie Appliquée Professionnelle (AK) du Dr Goodheart.

  • Neurologie Fonctionnelle Appliquée du Dr Carrick (Carrick Institute).

  • Sacro-Occipital Technique (SOT) du Dr Dejarnette.

  • La méthode Sanrocco du Dr Piet Seru.

  • Technique Chiropratique Vitaliste (TCPV) basée sur la technique Total Body Modification (TBM) du Dr Victor Franck.

  • Thérapie en psychosomatique relationnelle (centre international de psychosomatique) du Pr. Sami Ali.

  • Neuro-Emotional Technique du Dr Scott Walker.

  • NeuroImpulse Protocol (NIP) du Dr Neil J Davies.
     

 
 

Témoignages

"Lorane Lechevalier est une praticienne très attentive au patient et à l'écoute de ses sensations. Elle est très prévenante pendant les séances et son action est très efficace. Elle prodigue de bons conseils sur les situations à corriger. Elle trouve de bonnes solutions pour améliorer la santé du patient.

Je recommande ses consultations. Elle améliore réellement la santé du patient."

"Suivie pendant un an et demi par Lorane à l’École de Chiropraxie d’Ivry, j’ai pu apprécier son analyse, ses compétences et son savoir-faire pour traiter mes nombreuses problématiques. En plus de son sérieux, j’ai aussi aimé ses qualités humaines et sa sympathie."

"J'ai été prise en charge par Mme Lechevalier au centre de chiropraxie, pour plusieurs séances de manipulations.
Tout d'abord, son sourire et ses explications, m'ont, rapidement, mise en confiance.
Les manipulations m'ont été extrêmement bénéfiques car dès la deuxième séance, j'ai ressenti un mieux-être, et surtout beaucoup moins de douleur. (Genoux, dos, cervicales).
Ne vous fiez pas à sa frêle silhouette, elle prodigue des soins qui pour moi, m'ont été nécessaire.
Un grand merci."

Philippe C.

Carole C.

Sylvie G.

Informations pratiques

Adresse du centre chiropratique

3 place Albert 1er
64000 Pau

pau.chiropracteur@gmail.com

05 59 53 59 90 / 07 83 79 11 06

Horaires d'ouverture

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

13h45 - 19h00

9h00 - 19h00

Fermé     

9h00 - 19h00

9h00 - 18h15

9h00 - 12h30

Posez-nous vos questions
 
 
Chiropraxie et mutuelle

La chiropraxie est prise en charge par la plupart des mutuelles.

La chiropraxie est reconnue par le ministère de la santé et par l'OMS.

La recherche médicale prouve les bienfaits de la chiropraxie.

Votre chiropracteur est formé pour établir un diagnostic précis.

Lorane Lechevalier Chiropracteur à Pau : logo